Portraits des membres

Annie Dumont

Dirigée par Geneviève Lessard

  • Thème: Les significations données à la violence conjugale par les jeunes adultes exposés à cette violence dans l’enfance ou l’adolescence
  • Objectif général: S’attarder à la signification donnée à la violence conjugale par les jeunes adultes exposés à cette violence dans l’enfance ou l’adolescence, et à comment ils expliquent la construction de cette signification, en fonction de leur parcours de vie.
  • Objectifs spécifiques:
    • Décrire les significations données à la violence conjugale par les jeunes adultes exposés à la violence conjugale (EVC) dans l’enfance ou l’adolescence;
    • Identifier et décrire les événements, les situations et les contextes marquants du parcours de vie des jeunes adultes EVC;
    • Explorer comment les significations données à la violence conjugale se sont construites, selon les jeunes adultes exposés à cette violence, à travers leur parcours de vie.
  • Aperçu de la problématique: L’exposition à la violence conjugale intéresse les chercheurs depuis déjà plusieurs années ce qui a permis de documenter ce qui caractérise cette exposition, ainsi que ses conséquences à court et à long terme. Alors que la majorité de ces recherches se sont centrées sur le vécu des enfants et des adolescents exposés, de plus en plus de chercheurs s’attardent maintenant à questionner les adultes ayant été exposés à la violence conjugale dans leur enfance, nous permettant ainsi de mieux comprendre comment les conséquences de cette exposition évoluent. La plupart de ces études ont en commun de considérer les individus adultes comme un tout, interrogeant autant des répondants se trouvant au début de l’âge adulte, que d’autres se situant plutôt dans la soixantaine (ex. : Anderson et Bang, 2011; Anderson et Danis, 2006; Benz, 2010; Humphreys, 2001; O’Brien, Cohen, Pooley et Taylor, 2013; Suzuki, Geffner et Bucky, 2008). On sait que le vécu des jeunes adultes (18 à 25 ans) est susceptible de se démarquer de celui des adultes plus âgés, ainsi que des adolescents qui les précèdent (Arnett, 2000, 2011).De plus, un nombre restreint d’études s’intéressent à la signification subjective que prend la violence conjugale, pour les individus, enfants ou adultes, qui y sont exposés, alors que le fait de donner un sens à la violence, de s’expliquer le phénomène, comme à tout autre événement traumatique, peut être, pour eux, une stratégie menant à la résilience (Anderson & Danis, 2006; Armour, 2003) et les préservant de vivre de la détresse psychologique (Armour, 2010; Woo et Brown, 2013).
  • Méthodologie envisagée: Un devis de recherche qualitatif sera utilisé et des entrevues non structurées seront menées avec un outil de style « life maps».

Annie Dumont

Étudianteau doctorat en service social
Université Laval
annie.dumont.1@ulaval.ca