Portraits des membres

Joelle Arcand

  • Dirigée par Élizabeth Harper
  • Thème: Exploration des enjeux liés à l’honneur au sein des conflits intergénérationnels chez les jeunes femmes sud-asiatiques
  • Objectif général: Ce projet de recherche vise à mieux comprendre les dynamiques de conflits intergénérationnels entre les jeunes femmes sud-asiatiques et les membres de leur famille immédiate et élargie à partir de la question suivante : comment les jeunes femmes sud-asiatiques se positionnent-elles en contexte de conflit intergénérationnel lié à l’honneur? Le projet cherche à mieux connaître les besoins particuliers des femmes et des filles qui ont vécu ce genre de conflits. La recherche se penche autant sur le déroulement des conflits intergénérationnels que sur la manière dont ces conflits se sont résolus. Plus précisément, il s’agit d’en apprendre davantage à propos de :
    • Ce qui déclenche les conflits;
    • Les réactions des jeunes femmes face au conflit;
    • Les stratégies utilisées par les jeunes femmes pour faire face au conflit;
    • La résolution du conflit;
    • Les possibles enjeux liés à l’honneur ou la réputation de la famille impliquée au sein du conflit.
  • Objectifs spécifiques: ​Ces différents aspects sont explorés dans le but de répondre à trois objectifs spécifiques :
    • Examiner les difficultés des jeunes femmes à concilier les diverses positionnalités occupées dans un contexte de conflit intergénérationnel;
    • Développer une meilleure compréhension des points de tension ayant un potentiel de transformer un conflit intergénérationnel lié à l’honneur en manifestations de violences basées sur « l’honneur » chez les jeunes femmes sud-asiatiques;
    • Comprendre les stratégies que les jeunes femmes utilisent pour se positionner à l’intérieur de ces conflits.
  • Aperçu de la problématique: Le phénomène des violences basées sur « l’honneur », relativement méconnu au Québec avant les années 2000, intéresse depuis peu un nombre grandissant de chercheurs en sciences sociales préoccupés par la problématique des violences faites aux femmes. Ce type particulier de violence survient lorsqu’une personne, surtout une femme, adopte un comportement qui jette la honte sur sa famille selon le code social en vigueur au sein de la communauté. Les comportements susceptibles de déshonorer la famille sont majoritairement liés au contrôle de la sexualité des jeunes femmes. L’habillement est donc souvent surveillé, les sorties à l’extérieur de la maison peuvent être soumises à un contrôle excessif, les relations amoureuses sont souvent proscrites, etc. Lorsqu’une jeune femme enfreint ces règles, dans certains cas, la réputation familiale entachée doit être rétablie. Pour ce faire, les membres de la famille punissent le membre fautif par diverses mesures allant des menaces et du contrôle excessif aux assauts physiques, psychologiques ou même aux menaces de renvoi dans le pays d’origine. Dans sa forme la plus extrême, ce type de violence peut aboutir au meurtre.
    Dans la littérature, il est mentionné que les situations à risque de violences débutent généralement par un conflit entre les parents et leurs adolescents, mais aucune recherche ne semble avoir approfondi le sujet. Par conséquent, ce projet vise à mieux comprendre les conflits intergénérationnels entre les jeunes femmes et les membres de leur famille immédiate et élargie, ainsi que les besoins particuliers des femmes et des filles qui vivent ou ont vécu ce genre de conflits.
  • Méthodologie envisagée: Nous avons opté pour une méthodologie qualitative de type exploratoire. Notre échantillon sera constitué d’environ 6 à 7 femmes sud-asiatiques de deuxième génération, âgées d’entre 25 et 35 ans, qui ont vécu un conflit avec leur famille et qui souhaitent nous partager leur histoire. Afin de recruter ces femmes, nous travaillons à établir une collaboration avec des organismes communautaires oeuvrant auprès de la communauté sud-asiatique. Une fois que notre échantillon sera constitué, il s’agira ensuite de mener une entrevue individuelle semi-dirigée avec chaque participante afin qu’elle nous partage son expérience de conflit intergénérationnel sous forme d’un récit de vie, ainsi que son interprétation de la situation. Ces entrevues seront transcrites sous la forme de verbatims, et leur contenu sera analysé de manière thématique.
  • Retombées attendues: Ce projet souhaite contribuer au développement des connaissances autour des conflits intergénérationnels, entres autres en explorant l’aspect des enjeux liés à l’honneur pouvant y être rattachés. Ainsi, cette recherche pourra contribuer à débroussailler le chemin traçant le lien entre les conflits intergénérationnels et les points de tension pouvant transformer un conflit en violences basées sur « l’honneur ». En plus de participer au développement des connaissances académiques en travail social, ce mémoire pourrait fournir de nouvelles pistes pour les champs de l’intervention en contexte de conflits intergénérationnels et pour la prévention de la violence basée sur « l’honneur ».

Joelle Arcand

Joelle Arcand
École de travail social
Université du Québec à Montréal
arcand.joelle@courrier.uqam.ca